Skip to content

ABDOULAYE HISSEN, NOURREDINE ADAM, JOSEPH ZOUNDEKO, JOUENT A LA GRENOUILLE QUI VEUT SE FAIRE AUSSI GROSSE QUE LE BŒUF (MINUSCA) : 02 MORTS, 01 BLESSE, DES RALLYES EN BROUSSE, 02 GROS POISSONS DANS LES FILETS  

août 16, 2016

 

Mercredi 10 août 2016 passé, un groupe du FPRC est sorti de la brousse pour rançonner la population, exigeant une forte somme. La Minusca s’y est opposée et voulait les désarmer. Un seul a été désarmé, les autres ont pris leurs jambes au cou pour regagner la brousse. Comme à leur habitude, ils reviennent sur leur trace avec du renfort pour réclamer l’unique arme récupérée par la Minusca. Après plusieurs heures de tractations, l’arme en question a été restituée. Ils ont alors regagné leur base. Ce qui est encourageant, la Minusca ne les a pas laissés dépouiller la population. L’événement a eu lieu dans l’Ouham-Péndé, vers Nana-Bakassa, dans un village.

Ce vendredi 12 août 2016, c’est le tour des hommes de Abdoulaye Hissein, « 50-50 », Aroun Gaye, dans sept (7) véhicules et armés jusqu’aux dents, de forcer la barrière du PK 12, avec des tirs en l’air, ce qui a surpris la population environnante. Ils sont passés en force et en flèche, profitant de l’effet de surprise pour se lancer tombeau ouvert sur l’axe Damara. Un véritable rodéo, digne d’un film à Holly Wood. Le même scénario a eu lieu à Damara. Mais, ils seront cueillis à froid par la Minusca qu’ils méprisent et qu’ils sous-estiment, à 50 Km après Damara, axe Sibut, au village Galafondo. C’est le sauve-qui-peut, et les redoutables du Km5 n’ont pu démontrer leur toute puissance. Abdoulaye Hissein et Aroun Gaye sont faits prisonniers. Et l’on déplore deux (2) morts et un blessé dans les rangs des assaillants. Les autres ont fui comme des lapins débusqués dans la brousse. Les recherches se poursuivent pour rattraper les fugitifs en cavale.

Touadéra a tendu la main, une main fraternelle, cette main reste tendue vers le FPRC, le MPC et la CPJP, les groupes armés réfractaires, on ne sait pour quelle raison. Ces terroristes du Km5 prétendent se rendre à l’Assemblée Générale des va-t-en-guerre. Ils ont abandonné les véhicules équipés d’armes pour prendre la tangente. Nous déplorons seulement le sort des jeunes qu’ils traînent à l’abattoir. Cette jeunesse servira de chair à canon pour des intérêts égoïstes qui ne lui profitent pas. Nourredine Adam, Abdoulaye Hissein, ont été ministres dans ce pays. Leurs salaires ne peuvent entretenir plus de deux mille (2000) hommes de troupe. Nous entendions les ex-Séléka se plaindre que ceux qui étaient au gouvernement du temps de Djotodia, ne s’occupaient pas d’eux. Faut-il choisir la voie de la mort, en suivant des aventuriers, ou celle de la vie, avec un métier, une famille ? Le pays a aujourd’hui besoin de tous les bras de ses fils pour sa reconstruction. Il faut des vivants et non des cadavres, car c’est la RCA qui perd une importante main d’œuvre, valide, dynamique. « La grenouille, voulant se faire aussi grosse que le bœuf », a éclaté comme un ballon. De plus, il suffit d’un coup de patte pour que le bœuf écrase la grenouille. Le rapport de force n’est pas le même. Touadéra n’est pas partisan de la violence. C’est un homme de dialogue qui respecte les uns et les autres. Or, les provocations du FPRC, du MPC et de la CPJP se multiplient, prétendant défier la Minusca. Des fretins qui veulent affronter une baleine, cela dépasse l’entendement humain.

Le ridicule est qu’ils n’ont pu résister à l’assaut de la Minusca.  Non seulement, ils ont un mandat d’arrêt qui leur colle à la peau, mais des circonstances aggravantes viennent s’y ajouter. Le forcing des barrières de contrôle constitue une infraction pénale qui renforce le mandat d’arrêt déjà émis par la justice Centrafricaine. C’est un cas de flagrant délit qui tombe sous le coup de la loi pénale. La liste des clients de la Cour Pénale Spéciale (CPS), de la Cour Pénale Internationale (CPI) et de la Cour Martiale (CM), ne fait que s’allonger. D’autres requins viennent de tomber dans les filets de la justice. La jeunesse du FPRC, du MPC et de la CPJP doit se retirer pour aller au processus DDRR afin de reconstruire leur pays.

Le Km5 est-il libéré des requins bleus qui empestent la vie des commerçants ? Le Km5 n’est-il plus le couloir de la mort ? Comme des chenilles dans la forêt de la Lobaye, ils tomberont un à un sous les pattes de l’oncle Gaïndé le lion et justice sera rendue. La Résolution 2301 est claire, quant à la protection de la population civile. La Minusca n’attaque pas, mais elle ne laisse pas faire non plus. A bout de patience, Touadéra se verra dans l’obligation de composer avec les neuf (09) groupes armés patriotes qui ont accepté le processus DDRR. Il n’y aura plus de marche arrière et personne n’aura d’oreilles pour écouter les récalcitrants, les têtes de turcs. Ils seront dans l’impossibilité de faire usage de leurs armes. Ils seront à la disposition de leurs propres familles pour emplois. Les leaders qui jouent aux réfractaires vont fuir pour d’autres horizons et les hommes de troupes seront purement et simplement abandonnés à leur triste sort. Si seulement ces fameux leaders avaient le niveau requis pour comprendre ce qui les entoure, mais hélas, l’ignorance est véritablement pire que la mort …

Julien BELA.

 

 

Advertisements
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :