Skip to content

PCRC : BILAN DE LA MISSION DE SENSIBILISATION POUR LA PAIX A BODA, NOLA ET BERBERATI  

août 16, 2016

 

Dans la matinée du vendredi 12 août 2016 aux environs de 09 heures 30 minutes, les leaders de la Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique (PCRC), l’Archevêque de Bangui, Dieudonné Nzapalaïnga et l’Imam Oumar Kobine Layama, à l’exception du Révérend Pasteur Nicolas Gueré-Koyamé Gbangou, ont conjointement animé une conférence de presse, dans l’enceinte de ladite plateforme. Le but de cette conférence est de faire le compte-rendu de la mission de sensibilisation qui les a conduits du 02 au 07 août 2016 dans les villes de Boda, Nola et Berbérati. Voici l’intégralité des propos liminaires de l’Imam Oumar Kobine Layama.                                                           Denis LOUGOUSSOU-NGOUVENDA

 

Du 2 au 7 août 2016, nous, leaders de la Plateforme des Confessions Religieuses de

Centrafrique (PCRC) avons effectué une tournée de sensibilisation pour la paix dans trois grandes villes de la République Centrafricaine.

– Monseigneur Dieudonné NZAPALAINGA, Archevêque de Bangui et président de la Conférence Episcopale de Centrafrique (CECA) ;

– Pasteur Ferdinand GREZOKOY YEMBILINE, président du Synode de Bangui, représentant   le   Révérend   Pasteur   Nicolas   GUEREKOYAME   GBANGOU,

– président de l’Alliance des Evangélique en Centrafrique (AEC), empêché.

– Et moi-même Imam Oumar KOBINE LAYAMA, président de la Communauté Islamique de Centrafrique (CICA) ;

Les villes où se sont déroulées les activités sont :

– Boda dans la Lobaye ;

– Nola, chef lieu de la préfecture de la Sangha Mbaéré ;

– Berbérati, chef lieu de la préfecture de la Mambéré Kadéi.

La méthodologie utilisée pour les activités s’est articulée en quatre phases :

I – Première phase :

La première phase a consisté en ce que chaque leader a rencontré les membres de sa communauté religieuse. Ainsi, Monseigneur Dieudonné NZAPALAINGA a rencontré les responsables de l’Eglise catholique, l’Imam Oumar KOBINE LAYAMA a rencontré les responsables musulmans. Le Pasteur Ferdinand, quant à lui, a rencontré les responsables protestants.

L’objectif assigné à cette première rencontre était de s’imprégner des réalités vécues dans chaque ville ou dans la région du point de vue des serviteurs de Dieu. Chaque participant devait présenter les difficultés rencontrées par sa communauté, mais également les efforts consentis dans la recherche de la paix, du vivre ensemble en s’appuyant éventuellement sur la vision de la PCRC ou d’autres initiatives locales.

II – Deuxième phase :

La deuxième phase a été la suite logique de la première car, lors de la première rencontre, dix représentants de chaque communauté ont été choisis pour prendre part à la seconde phase. L’objectif de cette réunion, considérée comme une plénière, a donné l’occasion aux uns et aux autres d’être ensemble et de se parler franchement.

III – Troisième phase :

Au cours de la troisième phase, les leaders ont eu des entretiens avec les autorités politiques, les responsables des forces de défense et de sécurité ainsi que de la Minusca de chaque ville. La recherche de la paix ne pouvant pas que se faire du côté religieux, les leaders ont choisi d’écouter les autorités qui leur ont donné leurs points de vue sur la situation de leur ville ou de leur région. Plusieurs informations ont été recueillies par les missionnaires au coure de ces échanges.

IV- Quatrième phase :

Après les différentes rencontres, nous avons bouclé notre mission dans chaque ville par un rassemblement de toute la population, rassemblement au cours duquel nous avons noté la présence de toutes les communautés religieuses et des autorités préfectorales, sous-préfectorales et locales. Au cours de chacun des rassemblements, chaque leader a pris la parole pour appeler les uns et les autres à l’amour du prochain, de la patrie et au respect scrupuleux de la Parole de Dieu.

Ces rassemblements ont prouvé, de part l’affluence de la population et du mixage des communautés, qu’il y’ a un désir de paix, d’unité, de réconciliation, et de développement. Nous avons donc demandé aux responsables religieux de poursuivre cette œuvre selon les prescriptions divines. Nous avons également demandé aux autorités politiques de mettre en place une vraie politique pour que la véritable paix et le développement que les Centrafricains attendent aujourd’hui devienne une réalité.

De toutes les rencontres, plusieurs faits ont été retenus. Il s’agit entre autres :

Des rumeurs qui circulent dans les villes ; La manipulation ; Le manque d’une bonne politique ; La discrimination ; La division ; Le clientélisme ; La baisse du niveau scolaire ; Le manque d’enseignants titulaires ; Le phénomène de la « Ligne rouge » ; Le manque de vérité ; Le manque de transparence ;

Le manque de libre circulation ; La confusion dans la procédure du retour des déplacés et des réfugiés ; La remise des biens, lieux de commerce et maisons des déplacés et réfugiés.

Nous rappelons que, quelques jours après le départ de la rébellion dans le nord de la République Centrafricaine, des exactions ont été commises. Nous, leaders religieux particulièrement, le Révérend Pasteur Nicolas GUEREKOYAME GBANGOU, président de l’AEC, Monseigneur Dieudonné NZAPALAINGA, Archevêque de Bangui et moi-même Imam Oumar KOBINE LAYAMA, président de la CICA, nous nous sommes mis ensemble pour sensibiliser les autorités, les rebelles et la population sur les dangers de ces exactions. Nous avons également crié haut et fort, tant sur le plan national qu’international, que la crise en Centrafrique n’est pas une crise interconfessionnelle (Chrétiens contre Musulmans). Pour illustration, nous sommes toujours ensemble et nous travaillons ensemble pour ramener la paix dans le pays.

Je vous remercie !

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :