Skip to content

NORDINE-MAHALBA LARRY DU MLCJ, ELU COORDONNATEUR GENERAL DES GROUPES POLITICO-MILITAIRES, SIGNATAIRES DE L’ACCORD DU DDRR

août 22, 2016

 

Le processus Désarmement, Démobilisation, Réinsertion et Rapatriement (DDRR) se met progressivement en place. Ce n’est plus un secret de polichinelle mais plutôt une réalité. Les groupes politico-militaires, signataires de l’accord du DDRR, sont aujourd’hui sur la droite ligne. Ils ont amorcé le dernier virage qui doit les conduire inexorablement vers le DDRR.

En effet, dans la journée du samedi 20 août 2016, aux environs de 09 heures 30 minutes, à l’Hôtel Azimut, ces groupes politico-militaires, signataires de l’accord DDRR, ont mis en place leur bureau de coordination qui doit piloter le processus DDRR. Mais bien avant la mise en place de ce bureau, le porte-parole du bureau provisoire sortant des groupes armés, Nordine-Mahalba Larry, dans son mot de bienvenu a bien voulu faire des clarifications sur certains points.

Voici l’extrait de ses propos liminaires : «d’aucuns diront et ils n’ont pas tort que le programme DDRR ne doit pas servir de prétexte au nom duquel des attitudes jugées inadmissibles pourront s’inviter dans la gestion de la chose publique en République centrafricaine. Nous avons en effet constaté que depuis qu’on parle du DDRR, il y a des complications inutiles qui émergent soudain, sans oublier que c’est la voie de retour à la paix et rien que la paix. Nous avons noté des attitudes nocives et perturbatrices, susceptibles de plonger la RCA dans une histoire de mythe. Cette tendance à la reprise inutile des comportements belliqueux ne saurait être encouragée à un moment où les populations centrafricaines ont ouvertement choisi de tourner la page de la crise. Nous avons mesuré la portée de ce qui va se passer en ce jour. C’est un renouvellement de notre engagement à aller jusqu’au bout de notre option, celle de voir la paix être totalement rétablie en RCA qui reste une et indivisible. Et en vous priant de notre humble volonté de respecter les différents accords que nous avons signés. Ce n’est plus une question de calcul politique. Permettez-moi de vous annoncer qu’une plate-forme est née, celle qui regroupe tous les groupes politico-militaires qui ont décidé de rester fidèles à leurs engagements pour la paix ».

Nordine-Mahalba, n’a pas manqué de remercier le président de la République, professeur Faustin-Archange Touadéra pour son engagement en faveur du dialogue et les partenaires au développement pour leur appui technique à tout ce qui, touche aux questions de la paix et de la cohésion sociale en RCA. Il a aussi indiqué, que, « la paix ne dépendant pas d’une seule personne mais de nous tous. Nous tenons à faire notre part et souhaitons que chacun agisse autant afin que les sentiers soient aplanis, pour que dans un futur proche, tout ce que nous avons vécu ne soit que mauvais souvenir. Nous croyons que le DDRR devient dans un tel contexte, le passage obligé pour le retour définitif de la paix en RCA, notre pays. Voila pourquoi, nous avons pris l’initiative de mettre en place une coordination provisoire. Ceci étant, je déclare la fin du mandat du bureau provisoire de la coordination et prie humblement le comité d’organisation de bien vouloir se mettre en place. Je vous remercie pour votre aimable attention ».

Après son discours de circonstance, le comité d’organisation des groupes armés signataires de l’Accord du DDRR a pris place et a procédé à la publication des noms des combattants des groupes armés siégeant dans la coordination. C’est ainsi que, Nordine-Mahalba Larry, ex-porte-parole de ces groupes armés, signataires de l’Accord du DDRR et membre du MLCJ est  élu Coordonnateur Général de cette plate-forme des groupes politico-militaire qui regroupe aujourd’hui neuf (9) groupes armés, tels le MLCJ, les Anti-Balaka, le MPC, l’UPC, la R-J Sayo et R-J Bélanga, l’URFF, l’UFR, le FDPC… Dieudonné Ndomaté des Anti-Balaka devient Coordonnateur général adjoint. Notant que ce bureau est composé de vingt-deux (22) membres, tous issus des groupes armés.

Ensuite, s’en est suivie la déclaration des groupes politico-militaires signataires de l’Accord du DDRR/RSS, lue par le nouveau coordonnateur général, Nordine-Mahalba dont voici la teneur :

 

DECLARATION DES GROUPES POLITICO-MILITAIRES SIGNATAIRES DE L’ACCORD DE DDRR/RSS 

Nous, groupes politico-militaires, signataires des Accords de Paix, des Principes du DDRR/RSS et d’Intégration dans les corps en uniforme de l’Etat centrafricain,

Convaincus des souffrances du peuple centrafricain ; Prenant en compte les efforts inlassables et soutenus de la communauté internationale à travers la solidarité en République centrafricaine ; Fermement décidés à aider les autorités centrafricaines dans leurs efforts à rétablir la Paix et la Sécurité dans notre pays ; Convaincus que les principes DDRR/RSS-RN constitue la seules voie de santé pacifique de crise en RCA ; Désireux de créer un climat de confiance sincère entre les différents acteurs ;

Nous engageons à :

Privilégier le dialogue tout au long du processus sur la base d’une confiance mutuelle ; Nous approprier le processus du DDRR/RSS-RN pour la restauration d’une paix durable et de la sécurisation.

Nous invitons les autorités nationales à :

Demeurer fidèles aux termes des accords du DDRR/RSS ; Travailler  avec   la  coordination  dans  un   climat  de   confiance mutuelle ; Tenir compte de toutes les parties engagées dans le processus de retour à la Paix ; Poursuivre le plaidoyer auprès des partenaires en vue de mobiliser les ressources nécessaires pour le démarrage du processus dans le meilleur délai.

Nous exhortons la communauté internationale à poursuivre son soutien aux autorités centrafricaines dans la recherche de la Paix, la sécurité et la Stabilité en RCA.

C’est ensemble que nous pourrons reprendre efficacement aux aspirations des populations à la base et à la concorde.

*****************

Enfin, ce fut la remise de la déclaration par le coordonnateur général au représentant du Ministre Conseiller Spécial, Coordonnateur en charge du DDRR/RSS à la Présidence de la République. Il s’est réjoui du bureau mis en place avant d’indiquer ceci : « nous nous réjouissons du bureau qui vient d’être mis en place. Et comme l’a dit le coordonnateur général, nous resterons fidèles aussi de notre côté à cet accord, car c’est cet accord-là qui demeure jusqu’à présent le seul cadre de travail pour ce qui concerne le DDRR, la RSS et maintenant la Réconciliation Nationale ».

C’est une photo de famille qui a mis terme à cette mise en place du bureau de coordination des groupes politico-militaires.

 

Denis LOUGOUSSSOU-NGOUVENDA

 

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :