Skip to content

LANCEMENT OFFICIEL DE LA MISE EN ŒUVRE DE  L’AGENDA 2023 SUR LES ODD EN RCA

août 23, 2016

Un événement d’une grande envergure, de portée nationale et internationale, s’est déroulé ce lundi 22 août 2016, à 9 heures 50 minutes dans la salle de conférence de la Communauté Economique et Monétaire d’Afrique Centrale (CEMAC), à Bangui. Il s’agit du lancement officiel de la mise en œuvre de l’agenda 2023 sur les Objectifs de Développement Durable (ODD), en RCA. Cette cérémonie s’est déroulée sous le haut patronage du ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, Félix Moloua. A ses côtés, on notait la présence du Représentant du PNUD, Coordonnateur du Système des Nations Unies, Fabrizio Hochschild, du ministre de l’Education Nationale, Moukadas Noure ; de la ministre des Affaires Sociales, Virginie Mbaïkoua ; de la ministre de l’Environnement, du Développement Durable, des Eaux ; Forêts, Chasse et Pêche, Ariette Sombo-Dibélé, … Plusieurs représentants des Agences du système des Nations Unies, de la société civile, du Conseil National de la Jeunesse (CNJ) y ont pris part.

Tout a commencé par la présentation de Janvier P. Alofa, économiste au PNUD, sur le thème, « Enjeux et Défis des ODD, priorisation et quelques bonnes pratiques pour la planification ». L’intervenant a fait l’historique des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) qui étaient arrivés en terme, en fin d’année 2015 et celle des ODD qui viennent d’être lancés officiellement ce jour-ci. Il s’est longuement appesanti sur la vision et les principes des ODD qui se subdivisent en quatre (4) composantes : comment prendre les ODD au niveau des pays ; les étapes clefs à retenir qui sont entre autres, la campagne de sensibilisation, la mise en place des mécanismes de fonctionnement des ODD ; l’adaptation des objectifs au niveau national, régional et local ; l’identification des domaines de changement et l’évaluation des besoins essentiels ; et enfin, comment prioriser les ODD qui présentent les plus grands effets multiplicateurs à travers une analyse input-output qualitative.

Avant de conclure son intervention, ce dernier a dit que les ODD étant un engagement au niveau international, leur mise en œuvre dépendra de tout un chacun.

Le 2ème orateur fut Yvon Iyo, point focal ODD RCA et expert national au ministère du Plan. Le thème de son exposé s’intitulait, « la mise en œuvre des ODD en RCA ». Son intervention s’est articulée autour de quatre (4) points, à savoir le cadre général, la planification des ODD au niveau national, les impératifs clés et les défis majeurs. S’agissant des défis majeurs, celui-ci a affirmé que le bilan des OMD est mitigé. Et pour ce faire, il faut tirer les leçons des échecs des OMD, impliquer l’ensemble des parties prenantes, renforcer l’appareil statistique et organiser des séminaires à l’endroit des parlementaires, des sociétés civiles etc.

C’étaient des échanges et débats sur les deux thèmes qui ont bouclé la première partie de cette cérémonie. La seconde était réservée aux discours du Représentant Résident du PNUD en RCA et du ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération.

Nous y reviendrons dans notre parution du mercredi 24 août 2016.

 

Denis LOUGOUSSOU-NGOUVENDA

 

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :