Skip to content

« L’ORIGINE DE LA CRISE CENTRAFRICAINE N’EST PAS LA MINUSCA» :PEUPLE CENTRAFRCAIN, LEVE-TOI ET SAUVE TON PAYS 

août 24, 2016

La gestion scandaleuse des biens de l’Etat, la corruption, le vol, l’escroquerie, le détournement des deniers publics, le racisme, le régionalisme, l’ethnocentrisme, le tribalisme… ont conduit la RCA dans des mutineries, des coups d’Etat et des rebellions qui ont fragilisé le pays et continuent de ruiner les fondements de la République. Le mal centrafricain, c’est le centrafricain lui-même. N’allons pas chercher l’origine de nos malheurs sur la planète Jupiter ou Saturne. Selon le commissaire de police de la Minusca, « l’origine de la crise centrafricaine n’est pas la Minusca ». Propos tenu au cours d’une conférence de presse hebdomadaire tenue au siège de la Minusca. C’est autant dire que la solution à la crise centrafricaine n’incombe qu’aux Centrafricains eux-mêmes. C’est pourquoi, nous appelons le peuple centrafricain à une prise de conscience pour enterrer définitivement la hache de guerre et sauver leur cher et beau pays, la RCA, de l’entrave.

Et comme l’a souligné le commissaire de police de la Minusca, personne ne peut venir mettre un terme à notre souffrance. C’est à nous-mêmes de faire la paix. La Minusca n’est pas venue faire la guerre en RCA. Elle est là comme une force d’interposition et donc neutre et impartiale à l’endroit des groupes armés quelles que soient leurs origines politiques, philosophiques ou religieuses. La crise au Burkina-Faso a pris fin parce que les burkinabés ont choisi la voie du dialogue et de la paix à travers les élections. Il en est de même au Mali, en Côte d’Ivoire et bien d’autres pays. Malheureusement qu’en RCA, il y a des extraterrestres, des supermans qui pensent que les armes constituent un passeport planétaire. C’est le cas patent de certains groupes politico militaires : le FPRC, le RPRC, la CPJP pour ne citer que ceux-là qui agissent comme des milles et un (1001) diables, malgré le programme Désarmement, Démobilisation, Réinsertion et Rapatriement (DDRR) qui devait leur permettre de réintégrer la vie normale comme tout citoyen centrafricain.

Les neuf (9) groupes politico-militaires qui se sont alignés derrière le processus Pré-DDRR viennent de témoigner de leur gratitude envers la population centrafricaine et notamment des enfants et des femmes, des vieillards qui souffrent encore dans des sites des déplacés et qui mènent une vie ultra précaire. Nous prions ceux qui continuent de s’entêter de revenir à de bons sentiments. La RCA est vaste et vierge, en termes de développement. Chacun a sa part de contribution pour relever les multiples défis auxquels nous faisons face. Anti-Balaka ou Séléka, musulman ou non musulman, nous sommes des Centrafricains. Bannissons la rancœur, la haine, le tribalisme. Privilégions le dialogue, le pardon et la tolérance. On ne construit jamais un pays avec les armes. Après les élections, l’heure est à la réconciliation, à l’unité, à la cohésion sociale et à la paix. Mobilisons-nous autour du processus DDRR pour faire la paix.

Bénistant MBALLA

Advertisements
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :