Skip to content

TÔT OU TARD ONANGA-ANYANGA VA PAYER LES POTS CASSES DE SES BAVURES EN RCA, COMME TUMENTA, MOKOKO ET BABACAR GAYE

août 24, 2016

La RCA jadis, est un pays hospitalier, une terre d’asile pour tous les ressortissants étrangers qui y ont élu domicile. Elle était un « havre de la paix », d’où son appellation « Suisse Africaine ». Mais avec la grave crise militaro-politique, déclenchée par la nébuleuse coalition Séléka de Michel Djotodia, le 10 décembre 2012 et sa prise de pouvoir par le coup d’Etat du 24 mars 2013, jusqu’à ce jour, la RCA n’est plus une terre d’asile pour les autres, ni la « Suisse Africaine » d’antan. Pour preuve, on compte aujourd’hui, des milliers de personnes déplacées internes, vivant dans des sites de fortune, communément appelés « Ledger », dans des conditions indécentes et inhumaines, à travers la quasi-totalité du territoire national. Nous ne perdons pas de vue, des milliers de nos compatriotes, qui ont fui les exactions de tout genre des groupes armés et autres malfrats de tout poils, pour se réfugier à l’extérieur. Et ce, dans des conditions pitoyables et difficiles. Tout cela, au vu et au su des Casques Bleus de la Minusca, coiffés par Parfait Onanga-Anyanga, représentant spécial du Secrétaire Général des Nations Unies en RCA. Et c’est sous leur barbe que les populations civiles sont massacrées, bien qu’ils disposent de tous les arsenaux de guerre et autres équipements militaires sophistiqués. Quel paradoxe !

En plus, la Minusca, depuis son déploiement effectif en septembre 2014 en RCA, jusqu’à ce jour, persiste et signe de ne pas exécuter les différentes résolutions votées par le Conseil des Nations Unies, dans le cadre de son mandat en RCA. Et ce, pour sécuriser et pacifier tout le pays ; protéger les populations civiles et les humanitaires, ainsi que les institutions de la République ; garantir la libre circulation des personnes et des biens à l’intérieur du pays ; traquer, poursuivre, arrêter et mettre à la disposition de la justice centrafricaine, les criminels de guerre et de l’humanité, et que savons-nous encore.

Fort malheureusement, tel ne semble pas être le cas avec les Casques Bleus de Onanga- Anyanga. Et ce, malgré des changements de têtes, opérés au sein de leur hiérarchie civile et militaire par le Secrétaire Général des Nations Unies, Ban-Kimoon. D’où les « mêmes faits produisent les mêmes effets ». Quel contraste !

Fort de tout ce qui précède, tôt ou tard, Parfait Onanga-Anyanga, paiera toutes ses bavures, toutes ses basses manœuvres orchestrées en RCA, comme les généraux Tumenta, Mokoko et Babacar Gaye, son prédécesseur. Car, il est dit, « tout se paie ici-bas ». Où sont actuellement Tumenta, Mokoko et Babacar Gaye ? La réponse à cette question revient à qui de droit.

 

Le Petit YEKOA

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :