Skip to content

LE DG DE L’HOPITAL DE L’AMITIE QUALIFIE DE LEGITIME LA GREVE DES CONTRACTUELS ET APPELLE CES DERNIERS AU RESPECT DU CODE DE TRAVAIL

août 25, 2016

 

 Suite à la grève du personnel contractuel de l’hôpital de l’Amitié, le docteur Germain Piamalé réagit « Le salaire est un droit » a-t-il dit avant de concéder  avoir compris la réaction du personnel contractuel de sa formation sanitaire. Il a aussi déploré le fait que ces derniers n’ont pas respecté les dispositions du code de travail qui définissent  les procédures en la matière.

Germain Piamalé directeur générale de l’hôpital de l’Amitié de Bangui, explique sa compréhension de cette grève. « Si quelqu’un travaille et qu’il n’est pas payé c’est normale qu’il se plaigne, car tout travail mérite récompense et le salaire est un droit. Je comprends que ce personnel contractuel a le droit de se plaindre et le code de travail demande à un travailleur s’il veut se plaindre, il peut le faire en respectant la loi » a-t-il indiqué.

Il a aussi interpellé le personnel à observer les dispositions de la loi consignées dans la loi du travail « Le code du travail énonce que « si vous voulez entrer en grève et que les raisons sont bien fondées, vous devez déposer un préavis de grève et ce préavis couvre une période de huit jours ouvrable ». Or, malheureusement le personnel contractuel nous a déposé un préavis le mercredi 17 Aout dernier et trois jours après il entre en grève. C’est ce qui n’est pas normal. A-t-il déploré.

Ensuite il a regretté l’absence de service minimum,  « la loi impose à ce que ‘’si vous voulez vous mettre en grève, vous devez mettre en place un service minimum’’ malheureusement encore dans ce cas de figure, le personnel qui est en train d’observer cette grève n’a pas mis en place un service minimum » a-t-il condamné.

Il a noté l’impact de cette grève sur le fonctionnement de l’hôpital « Cette manifestation a des répercussions sur les patients, ce n’est pas à 50%, mais même si c’est à 2% je pense que cela fragilise le bon fonctionnement du travail. Par exemple hier, les patients ont mangé aux environ de 18 heures, tout simplement parce que la majorité des cuisiniers est parmi ceux qui sont en grève, si certain personnel soignant qui doivent faire les soins ne sont pas dans les services cela a des conséquences sur les patients » a-t-il souligné.

Cette grève qui a démarré hier lundi 22 Aout prendra fin demain mercredi 24 Aout et pourra se poursuivre au cas de non satisfaction.

 

*****RJDH ********

 

 

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :