Skip to content

  LA FRANCE, LES NATIONS-UNIES ET CERTAINS LEADERS POLITIQUES ONT ENTERRE LA RCA

août 30, 2016

La République Centrafricaine, jadis « havre de la paix », « Suisse de l’Afrique », n’est que l’ombre d’elle-même. Elle est maintenue aujourd’hui sous sérum grâce à la Communauté Internationale. Nous voulons parler ici de certains pays et des humanitaires qui sont constamment à son chevet. Mais pour d’autres, ils veulent que la RCA disparaisse sur la scène internationale et même sur la carte du monde. Et pourtant, c’est un pays riche avec d’énormes richesses du sous-sol, exploitées frauduleusement par certaines puissances de ce monde. La population centrafricaine qui devait mathématiquement bénéficier de cette richesse, vit en dessous du seuil de la pauvreté, avec moins d’un dollar américain par jour.

Tout ceci à cause de la France, avec de multiples coups d’Etat, derrière lesquels elle n’est pas très loin pour reprendre les propos du député français, André Chassaigne. C’est pour autant dire que la France a fait plus de mal que du bien au peuple centrafricain. Ce n’est pas nous qui avons affirmé. C’est plutôt un député français lors d’une session parlementaire. Et il ne s’est pas trompé. Depuis les coups d’Etat à répétition que la RCA a connus, le nom de la France ne cesse de revenir sur les bouts des lèvres des Centrafricains et bien d’autres personnes. Dès que l’intérêt de la France n’est pas privilégié ou pris en compte par un président centrafricain, en ce moment-là, c’est la foudre de la France qui s’abat. Les rebellions, les remous sociaux naissent et poussent comme les champignons dans la forêt de la Lobaye. Et en fin de compte, c’est un coup d’Etat qui intervient avec toutes les conséquences désastreuses. Dès cet instant, c’est le peuple centrafricain qui paie le plus lourd tribut et la France en profite pour asseoir sont hégémonie sur le pays, étendre sa suprématie partout où elle veut. C’est honteux et indigne pour la France qui prétend défendre la démocratie et les droits humains.

Les Nations-Unies de leur côté, prennent aussi des décisions, à travers leurs fameuses résolutions qui ne permettent pas à notre pays de sortir de l’ornière. L’exemple le plus palpant est l’embargo sur les armes à destination de la RCA et sur les Forces Armées Centrafricaines (FACA), imposé par le Conseil de Sécurité de l’ONU. A cause de cet embargo, la paix et la sécurité tardent à revenir en Centrafrique, puisque les FACA ne sont pas opérationnelles. A l’opposé, ce sont les groupes armées qui sont super-armés et dictent leur loi. Est-il possible que dans un pays, les forces non conventionnelles soient lourdement armées alors que les forces régulières sont réduites à néant ?  Il n’y a qu’en RCA qu’une telle situation se perpétue et devient une réalité avec l’ONU.

Pendant ce temps, les populations centrafricaines meurent presque chaque jour ou sont massacrés par les groupes armés récalcitrants au processus Désarmement, Démobilisation, Réinsertion et Rapatriement (DDRR). Ne sont-elles pas des êtres humains à protéger ? Si les Nations-Unies, à travers la Minusca, n’arrivent  pas à protéger le peuple centrafricain, mieux vaut lever l’embargo, pour permettre aux FACA d’être opérationnelles. En agissant ainsi, nous osons croire que les Nations-Unies épargneront de nombreuses vies humaines. Dans le cas contraire, elles enterreront définitivement la RCA. Mais il convient de souligner aux Casques Bleus de la Minusca que les Centrafricains n’aspirent qu’à la paix, rien que la paix. La préoccupation majeure de ces derniers ne demeure que la paix et la sécurité, la libre circulation des personnes et des bien et enfin la défense de leur intégrité territoriale. Si toutes ces conditions sont réunies, il n’y aura pas de problème. Les Casques Bleus de la Minusca, le Secrétaire Général de l’ONU, Ban Ki-Moon, le patron de la Minusca, Parfait Onanga-Anyanga, ne seront plus accusés, taxés de ceci ou de cela. La presse ne fait que relayer ce que disent les Centrafricains car elle est le porte-parole des « sans voix ». Le peuple centrafricain ne demande que  la stricte application des résolutions 2149 et 2301 du Conseil de Sécurité des Nations-Unies par les Casques Bleus de la Minusca et non des manipulations et des manœuvres dilatoires, perpétrées ça et là, dans le but de faire perdurer la crise afin de faire du beurre sur le dos des Centrafricains.

Nous ne pouvons parler de la France, de l’ONU, sans pour autant nous pencher sur certains leaders politiques centrafricains qui ne cherchent que leurs intérêts personnels et égoïstes, au détriment de l’intérêt national. Regardez-les. Au lieu d’œuvrer pour le bien du peuple centrafricain, ils ne participent qu’à sa destruction, ses souffrances quotidiennes. Ne visant que le fauteuil présidentiel, c’est-à-dire, le Palais de la Renaissance, ils n’hésitent pas un seul instant à vendre, à trahir leur pays. Et ce sont eux que ces puissances les manipulent, les téléguident, les montent contre les régimes qui se sont succédés en RCA. Si aujourd’hui, la France et les Nations-Unies sont toujours accusés par les centrafricains, c’est parce que ce sont ces leaders politiques, sans foi, ni conscience, ni esprit patriotique qui les aident. Mais un jour, ils seront démasqués et répondront de leurs actes devant la justice internationale. Car un adage dit, «quelle que soit la durée de la nuit, le soleil apparaîtra ».

Et cet adage est valable pour la France, les Nations-Unies, à travers la Minusca et tant d’autres pays et individus qui agissent en coulisse dans la crise centrafricaine. Car la liste n’est pas exhaustive. Nous avons cité les principaux fauteurs de trouble en RCA. Nous ne sommes pas le premier à le faire. Nous avons emboîté le pas à d’autres, comme récemment, le général Abdel Khalil de la Séléka. La France, les Nations-Unies et certains leaders politiques centrafricains doivent plutôt aider la RCA à sortir du gouffre dans lequel elle est plongée, au lieu de l’enterrer comme nous voyons aujourd’hui. C’est le vœu du peuple centrafricain.

 

Denis LOUGOUSSOU-NGOUVENDA

 

 

 

Advertisements
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :