Skip to content

LA PROBLEMATIQUE DE LA CONSERVATION EN BON ETAT DES CADAVRES DANS LES MORGUES DES HOPITAUX DE BANGUI

août 30, 2016

 

Bon nombre de parents et familles endeuillés n’ont cessé de se plaindre de la manière dont les cadavres des leurs, sont conservés dans les trois (3) morgues des hôpitaux de Bangui, la capitale. Il s’agit des morgues de l’Hôpital Général, de  l’Hôpital Communautaire et l’Hôpital de l’Amitié.

Selon les témoignages recueillis auprès de nos compatriotes plaignants, « c’est vraiment horrible et inadmissible, ce qui se passe au niveau de ces trois (3) morgues précitées de la place. Les cadavres sont, soit entassés les uns sur les autres dans les grands frigos, soit entassés les uns sur les autres dans les salles et à l’air libre. Ce qui constitue un réel danger pour la santé publique. Car, bon nombre de ces cadavres sont non seulement déformés, mais aussi complètement décomposés. Allez-y donc comprendre ce qui pourra advenir par la suite. Motif pour lequel, beaucoup de parents et familles endeuillés, sont obligés de procéder à la levée de leurs cadavres dans ces morgues, pour les amener directement à leurs divers lieux d’inhumation. Pire encore, les frigos et les chambres froides ne donnent pas assez d’aération et ne fonctionnent pas comme il se doit. Pourtant, les prestations sanitaires au niveau de ces morgues ne sont  pas gratuites. Mais qu’est-ce qui s’y passe concrètement ? », se sont-ils interrogés.

Eu égard à cette interrogation émanant des parents et familles endeuillés, nous osons dire que « l’être humain est sacré de la vie jusqu’à la mort ». De ce fait, il doit être traité à tous les niveaux, avec plus de respect, d’égard, de dignité, et que savons-nous encore.

Il incombe à la ministre de la Santé Publique et de la Population, de prendre en mains ses responsabilités, pour voir clair dans le fonctionnement de ces trois (3) morgues précitées. Et pourquoi pas prendre des sanctions administratives et disciplinaires de dernière rigueur, s’il est avéré que cette information est fondée et vraie. N’oublions donc pas que « l’être humain est sacré de la vie jusqu’à la mort ». Donc, ne vous assumez pas avec la vie et la santé de vos semblables.

 

Le Petit YEKOA

Advertisements
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :