Skip to content

LES ENJEUX DU DIVIDENDE DEMOGRAPHIQUE : CE CONCEPT A-T-IL DEJA ETE REALISE PAR DES PAYS EN DEVELOPPEMENT COMME LA RCA ?

septembre 9, 2016

 

 

Nous pouvons affirmer aujourd’hui sans nous tromper que le dividende démographique a bel et bien été pratiqué par des pays en voie de développement comme notre beau pays la RCA. En mettant en pratique le dividende démographique, les pays de l’Asie de l’Est, tels la Corée du Sud, le Singapour, la Thaïlande, ceux de culture musulmane comme l’Iran, l’Indonésie et le Bangladesh, ainsi que les pays de l’Amérique latine (Brésil et le Mexique), ont atteint une croissance économique sans précédent.

A titre d’exemple, les « Tigres asiatiques » de l’Asie de l’Est sont les meilleurs exemples de pays qui ont récolté avec succès le dividende démographique. Ainsi, entre ¼ et 2/5 de la croissance économique de la Corée du Sud,  de Singapour et de la Thaïlande, entre 1965 et 1995 est attribuée au dividende démographique issu de la transition démographique (Bloom and Williamson, 1998. Mason, 2005). En Inde, 40 à 50% de la hausse du revenu par habitant depuis les années 1970, est attribuable au dividende démographique en cours (Aiyer et Mody, 2011). Ce succès a été rendu possible par des investissements soutenus dans l’éducation, la santé, la planification familiale et des réformes économiques.

Le dividende démographique est également en cours de réalisations dans des pays de culture musulmane comme l’Iran où la fécondité a baissé de 73% en 20 ans seulement, entre 1986 et 2006, l’Indonésie et le Bangladesh. S’agissant du Bengladesh, ce pays a fait des progrès considérables en matière de santé et d’éducation. Un programme national de planification familiale au niveau communautaire intégré à la santé maternelle et infantile, a contribué à réduire la fécondité de 6,3 enfants par femme dans les années 1970 à 2,3 enfants par femme en 2011. Les investissements dans l’éducation ont permis aussi une inscription presque universelle à l’école primaire avec une réduction importante de l’écart entre les sexes.

En Amérique latine, le Brésil et le Mexique font partie des pays ayant tiré profit du dividende démographique. A l’inverse, on estime que des pays comme le Pérou n’ont pas su en profiter. Mais « les chercheurs ont démontré que les dividendes démographiques peuvent ajouter un point de pourcentage à la croissance annuelle en termes de revenus  par habitant et peuvent contribuer au maintien de la croissance économique, même lorsque la population vieillit », peut-on lire dans Science au service du Sahel, 2014.

Population centrafricaine, investissons dans la santé, l’éducation de nos enfants et pratiquons la planification familiale, au lieu de faire trop d’enfants, pour ne pas s’occuper d’eux. Les autres pays cités ci-haut ont récolté le fruit du dividende démographique. Pourquoi pas la RCA ?

 

Denis LOUGOUSSOU-NGOUVENDA

 

 

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :