Skip to content

LE MINISTRE DE L’ENERGIE MBOLI FATRANE, INCAPABLE DE FOURNIR L’ELECTRICITE A SES COMPATRIOTES

septembre 16, 2016

 

SONY DSC

SONY DSC

A l’annonce de la nomination du ministre Mboli Fatrane à la tête du Département de l’Energie et de l’Hydraulique, la première réaction est de se dire, « ah, c’est encore une ancienne tête qui revient aux affaires », on va encore souffrir avec les délestages. Il va encore nous endormir avec les réparations de Boali 2 et 3 qu’il faut changer tel transformateur, qu’on doit procéder à des modifications, que dans quelques mois on aura le courant 24/24. A chaque fois les mêmes mensonges, les mêmes fausses promesses. Monsieur Mboli Fatrane excelle dans l’hypnose de ses concitoyens, pour mieux leur faire oublier les tracas des délestages, du coût de l’électricité hors de prix, et constitue un parfait bonimenteur comme tout politicien. Sa dernière intervention concernait les lampadaires solaires. « Bien, mais arrivé à la maison, je regarde la télé comment ? J’allume la clim comment ? Je charge mon téléphone comment ? Je fais ma cuisine sur ma gazinière comment ? Je fais marcher ma machine à laver comment ? Je fais marcher ma machine comment ? A la bougie, me direz-vous ? Sommes-nous à l’âge du Neandertal en RCA, monsieur le ministre de l’Energie ? On nous parle d’énergies renouvelables. Parfait.

Kigali, Ouagadougou, Dar Es Salam et d’autres capitales africaines sont entièrement raccordées à des centrales solaires, et le citoyen n’a qu’à appuyer sur un bouton pour faire marcher sa télé, sa lampe, sa clim, sa gazinière, sa machine à laver, son ordinateur et ce, 24/24. Pourquoi pas en RCA ? Pourquoi monsieur le ministre Mboli Fatrane semble incapable d’offrir les services minimums à ses compatriotes, à savoir l’électricité 24/24 pour nous permettre d’avoir une vie normale au XXIe siècle ? Diantre !

Quand je pense que nos voisins camerounais ont le courant 24h/24h, 7j/j ,même dans les campagnes. Mais nous Centrafricains, nous continuons à vivre dans l’obscurité dès 18 heures tombées.

Pas d’internet, pas de télé = néant absolu. Peut être que le ministre Mboli Fatrane a suffisamment d’argent pour se payer le carburant de son groupe électrogène, mais tous les Centrafricains n’ont pas les moyens pour s’offrir un tel luxe. Alors, il serait urgent pour le ministre Mboli Fatrane de se retrousser les manches et de trouver des financements pour nous offrir des infrastructures d’électricité nous raccordant au courant permanent, et la RCA sera un véritable Etat qui fonctionne normalement. Trop, c’est trop !

Aymerie V.

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :