Skip to content

LE FDPC D’ABDOULAYE MISKINE SUR LA DROITE LIGNE DU DDRR ALORS QUE NOURREDINE ADAM, ABDOULAYE HISSEIN, AROUN GAYE, JOSEPH ZOUDEKO NE DEMORDENT PAS

septembre 19, 2016

 

« Quelque soit la durée de la nuit, le soleil apparaîtra », dit-on. C’est ce que nous observons aujourd’hui avec le processus Désarmement, Démobilisation, Réinsertion et Rapatriement (DDRR) dont le chantier est en cours. Le ciel commence à s’éclaircir peu à peu sur ce programme. Et dans peu de jours, nous osons le croire, le DDRR sera une réalité et non un mythe. Certains compatriotes de bonne foi qui ont intégré les groupes armés, commencent à revenir à de bons sentiments.

C’est le cas d’Abdoulaye Miskine, le patron du FDPC. En effet, ce groupe politico-militaire qui s’est installé dans la Nana-Mambéré depuis un certain temps, se dit prêt à signer l’accord du DDRR avec le gouvernement centrafricain. C’était à l’issue de la visite du ministre de la Sécurité Publique, Jean-Serge Bokassa, effectuée dans cette région la semaine dernière. C’est un grand pas vers l’avant. Et cette décision, s’il venait à se concrétiser réellement, est un acte louable, salutaire qui doit servir d’exemple aux autres groupes armés, encore récalcitrants au processus DDRR. Cette volonté manifeste du FDPC cadre bien avec le vœu du gouvernement et du peuple centrafricain. Et c’est par le dialogue que Jean-Serge Bokassa est parvenu à obtenir cet accord verbal qui sera certainement concrétisé dans les jours à vernir par un accord écrit et signé par les deux (2) parties.

Voilà ce que le peuple centrafricain attendait et attend toujours des groupes politico-militaires, réticents au DDRR. Car, à quoi sert de prendre les armes pour tuer, massacrer des civiles innocentes, incendier des maisons et villages, saccager et détruire des édifices publics et privés ? Même les hommes de Cro-Magnon ou de Neandertal n’ont agi ainsi à l’égard de leurs semblables, à plus forte raison, les hommes modernes, c’est-à-dire des combattants doués de bon sens et de raison. Donc, ces seigneurs de guerre doivent comprendre que le sang a trop coulé sous le pont. Les Centrafricains ont trop souffert dans leur peau et dans leur chair. Le FDPC a certainement compris qu’il est temps de mettre fin à la misère, au calvaire, aux cris de détresse, aux lamentations du peuple centrafricain. Raison pour laquelle il a décidé de signer l’accord du DDRR. Ce n’est pas sous la pression de qui que ce soit que ce mouvement politico-militaire s’est engagé sur la droite ligne du DDRR.

Mais, c’est toujours un autre son de cloche de la part de Nourredine Adam, Abdoulaye Hisseine, Aroun Gaye, Mahamat Tidiane, Joseph Zoudeko, Capi alias « 50-50 » et tant d’autres. Ils n’ont qu’un seul objectif : poursuivre les exactions, les actes barbares pour s’enrichir illicitement sur le dos du peuple Centrafricain. C’est leur vision. S’ils n’abandonnent pas la voie qu’ils ont empruntée, le ciel tombera un jour sur leur tête. C’est à ce moment-là qu’ils comprendront que la colère de Dieu commence à se manifester. S’ils estiment pour leur part que verser le sang des innocents est la meilleure solution, nous pensons pour notre part, qu’ils se trompent largement. Dieu n’a jamais permis à un individu de verser le sang de son semblable. Mais Nourredine Adam, Alkhatime et autres persistent et signent dans des exactions à Kaga-Bandoro. Qu’ils ne dédallent pas un de ces quatre (4) matins comme un lapin. Même si on dit que « ce sont les hommes durs qui durent », mais ils finissent toujours par être rattrapés. Ce ne sont pas les feus présidents Mouammar Kadhafi, Saddam Hussein, Mobutu Séssé-Séko, encore moins Adolf Hitler, qui nous démentiront. Ceux-là qui se disaient des seigneurs de guerre, des damnés de la terre, où sont-ils aujourd’hui ? C’est pour autant dire que, quelque soit le degré de la force de quelqu’un, il finira toujours par être affaibli et réduit à néant. L’exemple palpable de Samson dans la bible doit interpeller la conscience de Nourredine Adam, Joseph Zoundeko, Aroun Gaye, Abdoulaye Hissein, Mahamat Tidiane et autres qui sont toujours inflexibles et rigides au processus DDRR.

Le gouvernement de Simplice Sarandji sous la très haute impulsion du président de la République, professeur Faustin-Archange Touadéra et la Communauté internationale tendent la main à ces bandits de grand chemin, pour ne pas dire, nos compatriotes qui se sont égarés de la bonne voie. Nous souhaitons qu’ils attrapent cette perche tendue avant qu’il ne soit trop tard. Les autres l’ont fait. Ils ne sont nullement inquiétés. Pourquoi pas ceux-là ? La voie du dialogue est privilégiée par le président et acceptée par la Communauté internationale. Mais au cas où cette voie de recours sera épuisé, qui accuseront-ils ? Parce que les Centrafricains sont prêts à accuser que de reconnaître leurs fautes, leurs dérives. Même si on pense que ce sont des individus ou certaines puissances de ce monde qui les manipulent, ils ne sont pas des enfants, à ce que nous croyons. Qu’ils sachent dès aujourd’hui que la voie qu’ils ont choisi, c’est un couteau à double tranchants.

Nous saluons l’initiative du FDPC d’Abdoulaye Miskine et nous exhortons les autres à en faire autant pour le retour de la paix et de la sécurité en RCA.

 

Denis LOUGOUSSOU-NGOUVENDA

 

 

 

 

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :