Skip to content

L’AMBIGUITE DE L’EMBARGO INTERDISANT L’IMPORTATION D’ARMES …A DESTINATION DE LA RCA

septembre 21, 2016

 

 

Malgré le retour du pays à la légalité constitutionnelle, à la normalité, le 30 mars 2016, jusqu’à ce jour, les groupes armés non conventionnels n’ont cessé de défier l’autorité de l’Etat et les Casques Bleus de la Minusca, sur une bonne partie du territoire national. Et ce sont les populations civiles qui paient les lourds tributs, car n’étant pas protégées par l’Etat centrafricain et les soldats onusiens de la Minusca, face aux actes criminels et barbares de ces groupes armés dont le plus sanguinaire et bestial est la nébuleuse coalition ex-Séléka.

Du côté de l’Etat centrafricain, nous pouvons lui accorder une circonstance atténuante, même si la protection de son peuple est l’une de ses principales tâches régaliennes traditionnelles. Mais pour quel motif ? La sanction d’embargo sur l’importation d’armes, de munitions et autres effets militaires à destination de la RCA, qu’avait prise le Conseil de Sécurité de l’ONU en février 2015, pour une durée d’un an, et qui a été encore prolongée d’un an, ne concernait nullement les FACA. Mais pourquoi nos FACA ne sont-elles pas encore opérationnelles ? C’est pour autant dire que la RCA est injustement privée de sa propre armée nationale (FACA) pendant presque quatre ans : du 24 mars 2013 au février 2017. Allez-y donc comprendre que sans les FACA, comment l’Etat peut-il protéger son peuple et défendre l’intégrité de son territoire ?

Or en réalité, la sanction d’embargo interdisant l’importation d’armes, de munitions et autres effets militaires à destination de la RCA, vise uniquement et spécifiquement les groupes armés non conventionnels. Et ce, dans le seul but de les empêcher de s’approvisionner et de se procurer d’armes, de munitions et autres effets militaires, pour faire perdurer la crise dans le pays. Mais fort de tout ce qui se passe actuellement sur le terrain, où les situations sécuritaire et humanitaire se dégradent de plus en plus, nous osons dire à quoi a servi concrètement cet embargo dans le vécu quotidien du peuple centrafricain ? Surtout que les diverses branches de la nébuleuse ex-coalition Séléka, sont toutes hyper armées et hyper équipées. Et ce, sous la barbe même des Casques Bleus de la Minusca, qui sont sensés dans le cadre de leur mandat, protéger le peuple centrafricain. Cela dépasse tout entendement humain. D’où nous mettons ici en exergue l’ambiguïté de la sanction d’embargo interdisant l’importation d’armes, de munitions et autres effets militaires à destination de la RCA, prise par le Conseil de Sécurité de l’ONU.

Le Petit YEKOA

 

Advertisements
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :