Skip to content

LE GOUVERNEMENT MALIEN ET  LE HCR DOIVENT PRENDRE LEURS RESPONSABILITES POUR SAUVER LA VIE DES REFUGIES CENTRAFRICAINS AU MALI

septembre 23, 2016

 

 

Ceux qui ont vécu la vie d’exil, une fois de leur retour au pays, ont témoigné « qu’on est mieux chez soi ». Cela démontre que la vie d’exil est une prison qui ne dit pas son nom. C’est le cas de figure des Centrafricains réfugiés au Mali avec le déclenchement des évènements du 05 décembre 2013 qui venaient de vivre le calvaire la semaine qui vient de s’écouler. Selon l’un des délégués des réfugiés centrafricains au Mali, « des réfugiés centrafricains au Mali qui manifestaient devant le siège du Haut Commissariat des Nations-Unies pour les Réfugiés ( UNHCR), réclamant leur retour dans leur pays, suite à leurs conditions de vie déplorable, ont été tabassés par les forces maliennes ». L’acte qui vient de se produire est très grave, et nécessite des mesures urgentes de la part du gouvernement malien et du HCR, qui doivent prendre leurs responsabilités pour sauver la vie de ces réfugiés centrafricains.

Des réfugiés n’ont-ils pas le droit à la protection ? C’est là toute l’interrogation. N’est-ce pas sur accord tripartite entre les deux (2) Etats et l’ UNHCR que les réfugiés sont souvent accueillis dans leur pays d’asile ? Comment les forces maliennes pouvaient-elles se livrer à des actes barbares en tabassant des gens qui ne réclament que leur droit, celui de retourner dans leur pays d’origine ? Autant d’interrogations qui dépassent l’entendement humain. Le rôle de l’UNHCR ne se limite pas seulement à l’assistance, aux vivres et articles ménagers aux personnes réfugiées et déplacées internes. C’est aussi de veiller en tout temps sur ces personnes réfugiées et déplacées. Les personnes exilées doivent bénéficier d’une meilleure protection. C’est l’une des normes internationales régissant le fonctionnement des humanitaires dans tout Etat au monde. Comment les forces maliennes ont-elles violées les dispositions des lois internationales ? Le gouvernement malien doit prendre ses responsabilités pour que les auteurs de ces actes barbares puissent être arrêtés et traduits devant la justice. Toucher à une personne réfugiée, cela pourrait constituer un crime contre l’humanité.

Le Mali que nous connaissons n’est pas aussi en sécurité comme la RCA. Le Nord du Mali est totalement sous contrôle des terroristes djadhistes, obligeant plusieurs maliens à se réfugier ailleurs. Il y a des réfugiés maliens qui vivent sur d’autres territoires. Dans ce cas d’espèce, les forces maliennes peuvent-elles se comporter de la sorte sur les réfugiés centrafricains au Mali ? A l’allure où vont les choses, la souffrance du peuple centrafricain est encore loin de voir le bout du tunnel. Les groupes armés d’une part tuent, pillent, violent, massacrent les populations civiles.D’autre part,  les réfugiés centrafricains souffrent de la famine, des maladies, de la misère, et sont malmenés par les forces maliennes. A quel saint le peuple centrafricain peut-il se vouer pour se protéger ? Pauvres réfugiés centrafricains au Mali qui n’ont que les jeux pour pleurer. C’est bien dommage!

 

Bénistant MBALLA

 

 

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :