Skip to content

Il Faut Soutenir et non Critiquer Les Jeunes Leaders Centrafricains Emergents

septembre 28, 2016

 

C’était très regrettable de lire l’article de Mr. MBALLA dans le journal Centrafric Matindu 23 Septembre. Son avis manque d’une vrai connaissance, non seulement des réussites des alumni Centrafricains (« alumni » sont les anciens participants aux programmes des échanges américains), mais aussi sans la vraie connaissance de tout ce que les jeunes leaders Centrafricains font après leurs participations à de tels programmes.

Premièrement, supposer que les alumni de YALI « font » « le silence de cimetière » est tout simplement faux. Récemment les alumni ont créé une activité au profit des enfants du site des déplacés de Carmel afin de faire la sensibilisation sur le choléra, qui est un grand problème aujourd’hui en RCA. Avec des sketches éducatifs, et des jeux concours, les enfants ont appris l’importance du lavage des mains avec l’eau et du savon.  En plus, nos jeunes leaders centrafricains ont distribué des savons et des petits grignotages aux 500 enfants du site.C’est évident alors que ces alumni montrent les qualités d’un « leader… capable de créer, d’inventer, d’innover dans tous les domaines ».

L’engagement des YALI alumni est aujourd’hui reconnu sur le plan national et international. En témoigne la nomination de mademoiselle Martine KESSY EKOMO, comme membre du Groupe consultatif des Nations-Unies pour l’étude de progrès sur la Jeunesse, la Paix et la Sécurité, et de monsieur Jean Félix RIVA, comme Chef de Cabinet particulier du Président de l’Assemblée Nationale de la RCA. Dans le domaine de l’entreprenariat, monsieur Yannick MALESSANDJI a reçu un financement d’un privé américain pour la réalisation de son projet de création d’une unité de séchage de fruits et légumes.

Je voudrais aussi souligner qu’en travaillant avec l’ambassade Américaine, les jeunes leaders Centrafricains entreprennent un autre grand programme qui les emmènera à l’extérieur de Bangui, afin de rejoindre d’autres communautés des jeunes pour leur enseigner comment être des activistes dans leurs communautés, de prendre leur responsabilité en terme d’engagement civique, et de donner les bons conseils sur les opportunités de participer aux programmes des échanges américains.  Ils vont visiter 16 préfectures, ce qui signifie qu’ils vont toucher des centaines de vies.

L’ambassade Américaine a beaucoup d’informations à mettre à votre disposition. Et même mieux – contactez les jeunes leaders Centrafricains eux-mêmes pour vous enquérir. Nous savons qu’ils ont beaucoup à partager. Après tout, ils font beaucoup de travail – dans leurs communautés et dans leur pays.

 

Matthew Cassetta,

Chargé d’affaires à l’ambassade Américaine

 

Advertisements
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :