Skip to content

L’ANE EVALUE LE BILAN DU PROCESSUS ELECTORAL 2014 – 2016 EN RCA

septembre 28, 2016

Du 27 septembre au 1er novembre 2016, se déroule dans la salle de conférence de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC), un atelier sur le bilan du processus électoral 2014 – 2016 en RCA. La cérémonie d’ouverture de cet atelier qui va durer cinq (5) jours s’est déroulée en présence de la présidente de l’Autorité Nationale des Elections (ANE), Marie-Madeleine Nkouet Hoornaert, du représentant spécial adjoint du Secrétaire général des Nations Unies et du représentant du ministre de l’Intérieur, de la Sécurité Publique et de l’Administration du Territoire.

Selon le représentant spécial adjoint du Secrétaire général de l’ONU en RCA : « Je témoigne de la gratitude à l’ANE pour être convaincue de la tenue de cet atelier. Je salue le courage du peuple centrafricain pour la réussite de ces élections. Le processus électoral a connu une réussite, grâce aux soutiens des partenaires internationaux. Cet atelier va permettre de passer en revue les expériences et les leçons tirées des élections d’une sortie de crise en RCA. Mes salutations vont à l’endroit de tous les collègues des Nations Unies qui ont contribué pour la réussite de ces élections. Je rends hommage, à la société civile ».

La présidente de l’ANE, dans son allocution prononcée pour la circonstance a signifié : « C’est une grande joie et un sentiment de fierté de mener jusqu’à la fin, le processus électoral que certains qualifiaient au départ d’irréalisable. Mes remerciements vont à l’endroit des cadres et agents de l’ANE, de la Minusca, de l’Assistance Electorale, de l’Union Africaine (UA), de la France, de la Communauté Internationale …

Les élections ont débuté dans des difficultés qui paraissaient insurmontables : insécurité grandissante dans le pays, destruction des tissus socio-économiques, difficulté à boucler le budget des élections, problèmes d’opérationnalisation de l’ANE entraînant plusieurs reports du processus électoral … Malgré ces différentes contraintes, l’ANE a fini par mettre en place des institutions démocratiquement élues. Le but de cet atelier vise à évaluer le cadre légal, les méthodes d’enregistrement des électeurs et de traitements des données, l’appui à la logistique, de faire des propositions aux différents problèmes auxquels l’ANE s’est confrontée. Je témoigne de la reconnaissance de l’ANE à tous les partenaires internationaux pour leurs contributions au processus électoral ».

Notons que l’objectif général de l’atelier vise à tirer les leçons issues du processus électoral de 2015 – 2016. Cette évaluation portera un jugement sur la pertinence, le bien fondé, l’efficacité et la rationalité des résultats, de l’appui au processus électoral ainsi que la conduite de ce processus. Il s’agira d’identifier et d’élaborer un plan d’action pour une meilleure gestion de la suite du processus et des prochaines échéances électorales.

 

Bénistant MBALLA

 

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :