Skip to content

BIENTOT LE BATAILLON AMPHIBIE DES FACA SERA OPERATIONNEL AVEC LA SIGNATURE D’UNE CONVENTION DE REHABILITATION DE 132.000.000 FCFA

septembre 30, 2016

 

Nous savons aujourd’hui que le peuple centrafricain attend d’un pied ferme la réhabilitation des Forces Armées Centrafricaines (FACA). Cette attente se concrétise lentement mais sûrement.

C’est justement dans cet ordre d’idée qu’une cérémonie de signature de convention a eu lieu ce jour jeudi 29 septembre 2016, entre le ministre de la Défense Nationale, Joseph Yakété et l’Ambassadeur, haut représentant de France à Bangui, Christian Bader.

La cérémonie d’ouverture s’est déroulée dans l’enceinte du Bataillon Amphibie, située au port Amont, aux environs de 09 heures. Plusieurs hautes personnalités militaires tant nationales qu’internationales, entre autres les général Dolo Waya et le Commandant de l’EUTM, le général Hautecloque y ont pris part.

Après l’arrivée du ministre de la Défense Nationale sur le lieu de la cérémonie, il a passé en revue les troupes. Ensuite, le ministre et l’ambassadeur de France ont été conduits dans une salle où ils ont apposé leurs augustes signatures au bas de cette convention. Et s’en est suivie la visite des bâtiments du bataillon Amphibie des FACA qui se trouvent aujourd’hui dans un état de délabrement avancé. Ces deux (2) personnalités ont pu visiter aussi les équipements très vétustes dont dispose le bataillon Amphibie et qui ne le permettent pas de s’exercer. Et c’est justement pour la dégradation des bâtiments et des équipements obsolètes que cette convention a été signée entre le gouvernement centrafricain et le gouvernement français, représentés respectivement par Joseph Yakété et Christian Bader pour leur réhabilitation. C’est au cours d’un point de presse co-animé par ces deux (2) personnalités qu’elles ont dévoilé le contenu de cette convention.

Voici l’extrait du propos de l’ambassadeur français : « Ce que je voudrais dire d’abord, c’est qu’il y a un souci très légitime qui vient d’être évoqué qui est le souci principal de ce gouvernement qui a été élu, il n’y a pas si longtemps que ça : c’est de reprendre en main la totalité des instruments d’exercice de la souveraineté nationale. C’est un souci non seulement légitime mais qui est urgent de mettre en œuvre. On ne peut pas attendre. La population attend de voir la sécurité assurée partout dans tous les domaines. Le message principal que je veux vous donner, c’est que la France appuie cet objectif par tous les moyens dont elle dispose. Nous sommes ici dans un lieu tout à fait sensible qui est non seulement auprès du fleuve mais aussi une frontière.

Et donc la France a d’ores et déjà entrepris un certain nombre d’actions, de soutiens un peu partout. Il y a donc l’unité fluviale qui est une unité conjointe qui rassemble des gendarmes, des policiers, des douaniers. Nous avons signé ce matin une convention qui met à disposition du gouvernement centrafricain une somme de deux cent mille (200.000) euros, soit à peu près cent trente deux millions de francs (132.000.000 F) CFA pour entreprendre la réhabilitation d’équipements de la brigade fluviale du bataillon Amphibie des FACA. C’est quelque chose de très important …

Bientôt, il y aura la réhabilitation des bâtiments qui existent déjà ; la mise à disposition d’un certain équipement. Il y aura quatre (4) pirogues et une baleinière qui permettent aux autorités centrafricaines d’exercer leur souveraineté, d’apporter des services aux gens, d’assurer la sécurité des frontières, de porter assistance aux gens qui en ont besoin. Je trouve que c’est un projet très ambitieux. Il y a beaucoup de travail à faire. Ce n’est pas la fin de notre coopération. Je voudrais ajouter la mise en œuvre par l’EUTM. Le général Hautecloque est avec nous ce matin.

C’est un élément indispensable. Ils sont déjà en œuvre pour former des FACA et leur permettre de prendre toute la mesure de leur tâche qui est très, très lourde sur un territoire détendu, avec des infrastructures routières qui sont insuffisantes. Je pense que c’est un projet extrêmement utile. Je ne dis pas que tout est réglé aujourd’hui avec cette signature. Il y a beaucoup de travail pour tout le monde. Ce que je veux vous dire, c’est que nous allons participer très activement avec l’EUTM à la mise en œuvre de cette convention qu’on a signée et qu’il aura probablement des actions ultérieures qui seront entreprises en fonction des besoins que nous découvrirons au courant des mois qui viennent ».

Quant au ministre de la Défense, il a signifié, « Je constate aujourd’hui la mesure de la démesure, donc la dégradation des infrastructures et des équipements ici. C’est ce qui justifie cette convention pour que la France puisse nous venir en aide pour rééquiper, former aussi les éléments au niveau de la brigade Amphibie et pour permettre que ce bataillon puisse retrouver toutes ses capacités et garantir la sécurité de notre frontière avec nos voisins de la RDC, et à un moment avec ceux de Congo-Brazzaville. Et nous comptons énormément sur nos partenaires en ce sens, pour que ce bataillon puisse vraiment exercer dans les meilleures conditions, pour que nos compatriotes qui vivent au bord du fleuve puissent aussi vivre en toute quiétude.

Et nous aurons atteint un objectif. Car, c’est un secteur qui nous paraît quand même un peu négligé. Mais nous allons nous intéresser à tous les secteurs. Là, il s’agit donc du bataillon Amphibie, mais il y a d’autres secteurs aussi. Je pense à nos sapeurs-pompiers. Je pense aussi à d’autres secteurs de l’armée qui méritent une attention particulière. Et c’est la somme de toute cette armée, de tous les différents éléments qui compose notre armée.

Leur réhabilitation va permettre à nos soldats d’avoir la capacité de défendre nos territoires et des citoyens dans les meilleures conditions ». Notons que cette cérémonie de signature de convention s’est déroulée en présence de certains éléments de l’EUTM qui participeront avec les Forces Armées Centrafricaines, à la réhabilitation des bâtiments et des équipements du bataillon Amphibie.

Denis LOUGOUSSOU-NGOUVENDA

 

 

 

Advertisements
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :