Skip to content

SUICIDE D’UN RESSORTISSANT FRANçAIS AU CENTRE-VILLE DE BANGUI : UNE SCENE DIGNE D’UN FILM HOLLY-WOODIEN

octobre 3, 2016

photoIl était 06 heures 35 minutes, ce samedi 1er octobre 2016. L’un de nos rédacteur était au centre ville de Bangui, parmi le charivari des klaxons, des vrombissements de moteur, des cris de petits vendeurs à la sauvette. Comme à l’accoutumée, à cette heure-ci, le Centre ville se remplit peu à peu de monde.

Pendant ce temps, au niveau de l’immeuble dix (10) étages qui abrite la direction de la société de téléphonie mobile Orange, un homme âgé de 71 ans, de nationalité française et employé à la société de téléphonie mobile TELECEL, a décidé de mettre fin à sa vie. Mais, de quelle manière? Tenez-vous bien : en sautant du dizaine étage. Quelle horreur !

En effet, selon les informations concordantes, l’homme a dans un premier temps voulu sauter au devant de cet immeuble. Mais alors qu’il s’apprêtait à escalader la balustrade métallique du balcon où il se trouvait, une patrouille de la gendarmerie, méfiant du ménage, l’a sommé de se retirer. Il a obtempéré sans pour autant renoncer à son projet macabre, après être retiré avant de réapparaître du côté de la face latérale gauche (vers Ecobank). C’est ainsi que le septuagénaire suicidaire est passé par-dessus la balustrade, s’y est accroché quelques instant avant de sauter dans le vide et de se fracasser violemment sur le rez-de-chaussée. Il est mort sur le coup avec plusieurs fractures graves constatées sur le corps.dsc_0000058

Les éléments de la gendarmerie et de la police nationales, le second substitut du Procureur, maître Ngoumbango, ainsi que deux éléments de la gendarmerie française sont arrivés sur le lieu du drame.

Un élément de la police centrafricains nous a confié ceci : « aux dires de l’un de ses voisins de palier, la victime a de sérieux problèmes avec sa femme qui aurait été mise au parfum de la double vie que mène son mari avec une femme togolaise, avec laquelle ils ont des enfants. Madame a décidé d’ester en justice et la procédure était en cours en France. Dernièrement, le défunt s’est rendu là-bas et n’est revenu à Bangui que le mercredi passé ».

Certains éléments qui assurent la sécurité au sein de l’immeuble nous ont déclaré, « c’est un homme sympa, abordable et très amusant ». Paix à son âme.

Ah, les femmes ! Meilleures amies et pires ennemies de l’homme.

 

Vincent ZOKROTAKI KOLIKA     

 

 

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :